Retour sur la commémoration du 24 août

Dernière modification le 26/08/2021 - 10:42

Mardi 24 août, la Ville de Rungis a commémoré le 77e anniversaire de la Libération de Rungis le 24 août 1944 à l'occasion d'une cérémonie sur la place de la Libération, au rond-point Ali Djermouni et rue Vuillefroy de Silly.

A cette occasion, retrouvez ci-dessous le discours du Maire, Bruno Marcillaud :




L’année dernière, le même jour au même endroit, je vous parlais des évènements survenus quelques jours auparavant à Oradour-sur-Glane où des idiots négationnistes avaient écrit des propos inadmissibles sur l’entrée de ce village martyre du Limousin. Je vous disais à quel point inlassablement nous devions entretenir le devoir de mémoire pour éviter le balbutiement de l’histoire.


C’est pourquoi lorsque j’entends certains comparer notre démocratie au régime nazi, concernant le pass sanitaire, il faut savoir raison garder et éviter les amalgames et les raccourcis, ne serait-ce qu’en mémoire de toutes celles et de tous ceux qui se sont battus et qui ont donné leur vie pour combattre cette idéologie destructrice qui a failli faire basculer notre monde libre dans l’obscurantisme.

Si l’on parle d’obscurantisme, à l’autre bout du monde, en Afghanistan, un régime est en train de nouveau de s’installer, niant aux femmes de ce pays leur droit à vivre librement, normalement, en ayant accès à l’éducation, au travail, etc.
C’est pourquoi, en lien avec cette journée de libération de Rungis, je proposerai au Conseil municipal de nommer la rue principale du nouveau quartier de Montjean, rue Berthe Grelinger, elle qui a été élue avec Marie Degoy à Saint-Renan, et Célina Roye à Saint-Omer, dans les 3 premières maires femmes de France à la libération.

Je souhaite également pour montrer notre attachement aux droits des femmes, que les autres rues de ce quartier (même si il y en a peu) portent les noms de femmes célèbres.

Voilà, 77 ans après ce 24 août 1944, nous ne pouvons qu’une nouvelle fois honorer la mémoire de nos libérateurs. Bien sûr, le Sergent Vuillefroy de Silly et le soldat Ali Djermouni tombés à Rungis pour notre liberté. Mais aussi tous les soldats de la 2ème DB, car pour nous quelle fierté que notre ville fasse partie des villes, outre la Normandie et l’Alsace, qui ont été libérées par les Français de la 2ème DB, qui avaient fait le serment de Koufra. A ce sujet, je rappellerai ce qu’a rapporté Marie-Claire Ballin « On avait entendu que les Américains étaient à Morangis alors quand les chars sont arrivés dans l’après-midi, on a cru que c’était eux. Et puis, devant chez nous on a entendu un tankiste s’exclamer « Ah merde, le con ! », c’était bien les Français, c’était une joie d’être libérés mais encore plus par les Français ! ». Et oui, c’est à tous ceux-là, jeunes gens qui ont laissé leur jeunesse de côté et répondu à l’appel du Général de Gaulle, à tous ceux-là que nous rendons hommage aujourd’hui et également à cette armée des ombres dont faisait partie Lucien Grelinger, et à qui nous rendrons hommage inlassablement.

Jamais nous ne les oublierons, nous savons que nous leur devons notre liberté et notre démocratie.

Vive la France, vive Rungis !

Prochainement

25 septembre 2021
Rungis Piano-Piano Festival
25 septembre 2021
10:00
Animation glisse urbaine au skate park
25 septembre 2021
11:00
Vide-grenier paroissial
25 septembre 2021
20:00
Quiz night du comité de jumelage
25 septembre 2021
21:00
Concert aux Parasols : Soul Power

Contactez nous


Carte intéractive

Formulaire de contact

Se rendre à Rungis

Hôtel de ville

5 rue Sainte-Geneviève
94150 Rungis
01 45 12 80 00
01 46 87 24 94
 Du lundi au vendredi
de 9h à 12h - de 13h30 à 17h
Le mardi jusqu'à 19h*
Le samedi de 9h à 12h*
* Service vie citoyenne uniquement