Des dates en bref

Néolithique, gaulois puis romain, Rungis n'apparaît dans l'histoire qu'en 1124 lorsque Louis VI le Gros donne à l'abbaye Sainte-Geneviève la voirie de "Rungi Villa".

A partir de cette date l'histoire de Rungis est intimement liée à celle de son seigneur, l'abbaye, qui y exerce la justice, perçoit le cens et la dîme et ce jusqu'en 1789.

Du 13ème siècle, subsiste la base du clocher de l'église avec une fenêtre en tiers-point. En 1302 on y enterre vivante une femme pour vol de bijoux et de vêtements.

Puis, le temps s'écoule sans fait saillant jusqu'en 1613, date de la mise en chantier de l'aqueduc Marie de Médicis. Rungis abrite le Carré des Eaux de cet aqueduc, vaste couloir souterrain drainant les sources avoisinantes. Le Regard, à la sortie du Carré, est le point de départ de l'aqueduc proprement dit. Six cents ouvriers travaillent à la construction, beaucoup de monde pour une paroisse qui ne compte que 27 feux en 1709.

En 1613, Louis XIII, âgé de onze ans, pose la première pierre de l'ouvrage. Richelieu au 17ème, Verniquet au 18ème et Cambacérès au 19ème siècle possèdent une maison à Rungis.

La Révolution y est calme avec un 14 juillet 1790, anniversaire plein d'enthousiasme, puis la confiscation des biens de l'Eglise en 1793.

Occupée par les Allemands en 1870, la commune subit de graves dommages et l'église, très touchée, est finalement démolie par sécurité, et remplacée en 1909 par une église originale, première construction en éléments en béton armé préfabriqués.

En 1969, les Halles s'installent sur une portion de la commune et en prennent le nom.

Notice archéologique

La commune de Rungis se situe sur le rebord occidental du plateau de Longboyau, dominant la vallée de la Bièvre, dans une légère dépression réunissant des eaux de source.

Commune à vocation rurale, ce n'est que depuis trois décennies que ses zones agraires ont été largement entamées par la création du MIN, de lotissements industriels, et, plus récemment, par des lotissements pavillonnaires.

Patrick DELEPAUT
Notices établies par Patrick DELEPAUT, et par Danièle CASSIN ancien président et présidente de la Société Historique et archéologique de Rungis (SHAR).
Textes repris des archéologues départementaux du Service archéologie du Conseil général du Val-de-Marne
en savoir plus

Prochainement

28 octobre 2017
10:30
Raconte-moi une histoire
04 novembre 2017
10:30
Raconte-moi des comptines et jeux de doigts
10 novembre 2017
20:30
Crossroads to Synchronicity
10 novembre 2017
20:30
Midi au Théâtre : Zaï zaï zaï zaï
12 novembre 2017
10:00
Espace des Saveurs

Contactez nous


Carte intéractive

Formulaire de contact

Se rendre à Rungis

Hôtel de ville

5 rue Sainte-Geneviève
94150 Rungis
01 45 12 80 00
01 46 87 24 94
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h - de 13h30 à 17h
Le mardi jusqu'à 19h*
Le samedi de 9h à 12h*
* Service citoyenneté-accueil-population uniquement